28 septembre 2022
Services essentiels locaux Assainissement Eau Gouvernance partagée Sénégal

Au Sénégal, les populations rurales davantage impliquées dans la gouvernance des services d’eau

Depuis 2014, l’Etat du Sénégal a entamé une nouvelle phase de réforme dans le secteur de l’hydraulique rurale avec pour objectif de professionnaliser la gestion des services d’eau dans les zones rurales sénégalaises via une délégation de services publics (DSP). Ainsi, le territoire a été découpé en huit zones de délégation, dont quatre ont déjà été confiées à des opérateurs privés.

A travers l’Office des forages ruraux (Ofor), l’Etat sénégalais a ainsi fait le pari d’une gestion déléguée pour une exploitation professionnelle des services d’eau potable en milieu rural. L’objectif étant de fournir aux populations rurales une eau potable de qualité, à des tarifs abordables grâce aux économies d’échelle réalisées.

Des pistes d’amélioration

Des difficultés liées à la mise en œuvre opérationnelle de cette réforme ont cependant été rencontrées. La qualité de service peine à s’améliorer et une étude menée par le Gret et l’Université Gaston Berger de Saint-Louis a mis en évidence le déficit d’information des populations sur les changements induits. Ainsi, 76 % des habitant∙e∙s interrogé∙e∙s estiment ne pas avoir été correctement informé∙e∙s de cette évolution, causant des réticences de la part des populations et des membres d’associations d’usagers d’eau.

L’évaluation de la réforme de l’hydraulique rurale, commandée par le Président Macky Sall en 2020, a permis d’identifier plusieurs recommandations d’amélioration. Parmi elles, les évaluateurs soulignent l’importance du déploiement rapide des dispositifs de régulation et de cadre de dialogue autour de la réforme et des services d’eau en milieu rural, d’ailleurs prévus depuis juillet 2019, mais non instaurés.

Réunion d’échange du Comité local de suivi dans la région de Saint-Louis ©Gret

Un dialogue à renforcer

Le cadre de concertation régional sur l’eau et l’assainissement de la Région de Saint-Louis lancé dans le cadre du programme Aicha, mené avec l’appui du Gret depuis 2012, promeut l’implication de toutes les parties prenantes, et notamment des collectivités territoriales et des usager∙e∙s dans la gouvernance des services d’eau. Le 25 août dernier, la création expérimentale du premier Comité local de suivi des DSP dans la région de Saint-Louis a été lancée, associant tous les acteurs concernés.

Présidé par le Gouverneur de la région, avec la participation du Directeur général de l’Ofor, des collectivités territoriales, des délégataires et des représentants d’usager∙e∙s, le dispositif de Comité local de suivi semble nécessaire pour garantir des services performants, durables, répondant aux besoins et priorités exprimées par les populations. Il permet :

  • Aux usager∙e∙s-citoyen∙ne∙s de disposer d’un espace formel pour exprimer leurs besoins d’amélioration des services d’eau potable sur leur territoire, qu’il s’agisse de nouveaux investissements ou de la qualité des services existants.
  • Aux collectivités territoriales d’assurer la coordination des actions initiées au niveau local et une meilleure harmonisation des interventions.
  • À l’opérateur d’asseoir un dialogue permanent et de proximité avec les usager∙e∙s et les collectivités territoriales pour une meilleure compréhension de ses missions et ses contraintes.
  • À l’Ofor de lui permettre d’assurer sa mission de régulation des opérateurs privés au niveau local, d’opérationnaliser sa mission d’appui aux collectivités et de faire une meilleure planification des investissements, plus adaptée aux besoins des différents acteurs.

L’enjeu est aujourd’hui de faire vivre cette instance de gouvernance partagée d’un service d’eau potable en milieu rural, afin qu’elle démontre sa pertinence à tous les niveaux. Fort de son expérience de gouvernance partagée des services d’eau, le Gret poursuivra son accompagnement aux côtés de l’Ofor et de l’Etat sénégalais.

Lire aussi

2022/11/18

Un atelier pour favoriser les liens entre agriculture et nutrition en Guinée

Lire plus
2022/11/10

Disparition de Martine François

Lire plus
2022/11/10

Togo : des communes engagées pour le climat

Lire plus