14 juin 2022
Services essentiels locaux Communs Energie Ressources naturelles Madagascar

Rhyviere II : plus qu’un projet d’électrification rurale

Mis en œuvre entre 2014 et 2022 par le Gret et ses partenaires, le projet Rhyviere II (Réseau hydroélectrique villageois : énergie et respect de l’environnement) est l’un des projets emblématiques de l’organisation. Ce projet d’électrification rurale revêt un aspect original par ses interventions multiples mais complémentaires : il repose également sur des principes de promotion économique et de respect de l’environnement. Dans les Districts d’Ambohimahasoa dans la région Haute Matsiatra et de Bealanana dans la région Sofia, plus de 39 800 personnes ont enfin accès à l’électricité et à bien plus…

A Madagascar, le Ministère de l’Energie et des Hydrocarbures estimait en 2015 que seulement 15% des habitant·e·s étaient raccordé.es à un réseau électrique. Ce chiffre tombe à 4,7% en milieu rural qui concentre pourtant 70% de la population du pays. Ainsi, près de 14 millions de ruraux vivent sans accès à l’électricité, ce qui constitue un frein majeur à l’amélioration de leur qualité de vie.

Présent à Madagascar depuis 1988, le Gret contribue aux politiques de développement et favorise un accès durable aux services essentiels. Depuis 2008, il a contribué au développement de l’électrification rurale à Madagascar en s’appuyant sur l’hydroélectricité, à travers le projet Rhyviere I. Fort des expériences et des enseignements tirés de cette première phase, le Gret a lancé une deuxième phase avec le soutien financier de l’Union européenne et du Fonds français pour l’environnement mondial à hauteur de 7 millions d’euros. Ce projet a été mis en œuvre en partenariat avec le Ministère de l’Energie et des Hydrocarbures et l’Agence de développement de l’électrification rurale.

Un accès durable à l’électricité

La technologie utilisée par le Gret et ses partenaires dans le cadre du projet Rhyviere II s’appuie sur l’exploitation du potentiel hydroélectrique disponible, grâce à la présence d’importantes ressources naturelles en eau, une énergie renouvelable. Ceci permet aux populations rurales d’accéder à l’électricité de manière durable et à faible coût. Pour ce faire, deux centrales hydroélectriques ont ainsi été installées à Bealanana dans la région Sofia et à Sahatona dans la région Haute Matsiatra. Ces centrales d’une grande puissance de 1,5 MW chacune permettent à 8000 ménages répartis sur 8 communes d’accéder à l’électricité de façon continue. Il s’agit des communes d’Ambatosia, Ambodiampana, Beandrarezina, Bealanana et Antsamaka dans la région Sofia ainsi que des communes de Vohiposa, Camp Robin et Sahatona dans la région Haute Matsiatra.

Actuellement, plus de 50 structures sanitaires, éducatives et administratives sont aussi raccordées aux réseaux d’électricité mis en place dans le cadre du projet Rhyviere II, favorisant ainsi le développement de ses zones d’intervention.

Par ailleurs, dans les zones éloignées de ces réseaux principaux, le Gret a accompagné la mise en place de solutions alternatives, à travers des plans communaux de développement de l’électricité. Ces solutions reposent sur l’utilisation des ressources renouvelables disponibles, telles que l’énergie solaire. Au sein d’une « maison de l’électricité », les habitant.e.s ont ainsi accès à un service mutualisé et peuvent y charger leur téléphone portable ou avoir accès à un système de réfrigération, par exemple.

électrification rurale à Madagascar
Maison de l’électricité dans la Commune de Fiadanana, Haute Matsiatra

Le développement économique grâce à l’électricité

En plus de la mise en place des infrastructures pour la production de l’électricité, le Gret a contribué à la promotion des activités économiques dans les deux régions d’intervention du projet Rhyviere II. Cela s’est notamment traduit par l’organisation de forums des métiers, visant à promouvoir les activités génératrices de revenus liées à l’usage de l’électricité ainsi qu’à mettre en relation les acteurs économiques avec différentes parties prenantes.

Des fiches sur les métiers liés à l’usage de l’électricité ont ainsi été diffusées. Chacune de ces fiches métiers présente des informations pratiques sur les démarches à suivre pour démarrer l’activité, les matériels électriques nécessaires, les coûts d’investissement…, à l’instar de la création d’un salon de coiffure, d’un cyber. 

En outre, un appel à projets national destiné aux jeunes a été organisé afin de créer une dynamique entrepreneuriale dans les territoires électrifiés ; d’inciter les jeunes à installer leur entreprise dans une zone rurale à forte potentialité économique et surtout d’inspirer la population à la création de nouvelles activités génératrices de revenus. Cette démarche a débouché sur l’accompagnement d’entrepreneurs locaux dans le développement de leurs entreprises.

Stand de l’entreprise Mendrika au forum des métiers « Haognan’ny taoraha », à Vohiposa

Mendrika est l’un des quatre lauréats de l’appel à projets dénommé « TAN’tsoroka ». Le Gret l’a accompagné dans la formalisation de son entreprise de production de beurre de cacahuète. Ce jeune entrepreneur a également été doté de matériels lui permettant de démarrer son affaire ainsi que d’un appui technique.

La protection de l’environnement, au cœur des actions du Gret

Le projet Rhyviere II intègre un volet spécifique de protection de l’environnement et de pérennisation de la ressource en eau, utilisée pour la production d’énergie mais aussi pour les besoins de l’agriculture. Le Gret a ainsi mené des diagnostics socio-environnementaux dans chaque site afin de proposer les solutions les mieux adaptées : actions antiérosives, promotion des techniques d’agroécologie, notamment.

L’équipe du projet a priorisé dans ses actions environnementales la mise en place des pépinières villageoises et le reboisement afin de satisfaire le besoin en bois de la population d’une part, et de renforcer la préservation de la ressource en eau dans les bassins versants par l’augmentation de la couverture forestière, d’autre part. Pour faciliter la mise en œuvre de telles activités, un partenariat avec les Directions régionales de l’Environnement et du développement durable des deux sites a été établi.

L’équipe du projet Rhyviere II

De plus, des structures locales ont été constituées afin de protéger durablement les bassins versants après le retrait du projet Rhyviere II.

Le projet Rhyviere II a été officiellement clôturé le 31 mai 2022.

Lire aussi

2022/09/28

En Tunisie, le Gret contribue au plan national d’adaptation climatique pour la sécurité alimentaire

Lire plus
2022/09/28

Le Gret renforce son partenariat avec le Gouvernement de la Principauté de Monaco

Lire plus
2022/09/28

Publication de l’étude « Capitalisation des expériences de projets de mini-réseaux électriques portés par des ONG »

Lire plus