Un périmètre agroforestier en République démocratique du Congo

D’un projet de développement à l’émergence d’un commun ?
Ressources naturelles Agroécologie Biodiversité Société civile
    Jean-François Kibler (dir.), Judicaël Fetiveau et Romain Duret
  • Éditeur : Éditions du Gret
  • Collection : Carnet Faire commun
  • Langue : Français
  • Année : 2022
  • 56 p.
  • 978-2-86844-342-7

Collection: Carnet Faire commun

Dans la lignée de la collection Cahier projet, la série Carnet Faire commun, au format court et facile d’accès, partage des apprentissages opérationnels tirés d’expériences concrètes dans des géographies variées. Elle vise à enrichir la réflexion et la palette de références des praticiens et décideurs politiques soucieux de promouvoir des formes d’organisation sociale et de gouvernance partagée « en communs ».

Ce carnet retrace l’accompagnement conduit par le Gret pour la création d’un périmètre agroforestier dans la province du Haut-Katanga en République démocratique du Congo, et la façon dont s’est structurée sa gouvernance.

En réponse à la pression grandissante sur l’écosystème de miombo, dégradé par l’urbanisation, la production de charbon de bois et l’agriculture sur brûlis, et face à la difficulté des ménages à générer des revenus décents via les systèmes agricoles dominants, le Gret et ses partenaires, l’ONG belge Nature+ et le Centre de promotion du paysannat, initient en 2012 un projet de création de périmètre agroforestier de 2 000 hectares. Ce carnet montre comment l’évolution de la stratégie du Gret, passée d’une logique projet « clé en main » à une approche par les communs, a permis l’appropriation de la gouvernance du périmètre par les exploitants. Il s’interroge sur la manière dont un opérateur de développement peut, sur la base initiale d’une proposition exogène, impulser une dynamique de commun.

Destiné aux associations, ONG et bailleurs de fonds promouvant les initiatives autour des communs, ce document s’efforce de tirer des enseignements utiles pour prolonger la dynamique engagée en République démocratique du Congo, et pour penser et mettre en œuvre de telles expérimentations dans d’autres contextes.