Développer et produire localement des aliments fortifiés pour les jeunes enfants et les femmes au Sahel

Retour d’expérience du projet Meriem en appui à des entreprises locales
Nutrition et santéNutritionBurkina Faso, Mali, et Niger
  • Fanny Olive (dir.) et Mathilde Ghiglione
  • Éditeur : Éditions du Gret
  • Collection Cahier projet, 14
  • Langue : Français
  • Année : 2024
  • 64 p.
  • ISBN : 978-2-86844-349-6

  • Télécharger

Le projet Meriem (Mobiliser les entreprises sahéliennes pour des réponses innovantes et à large échelle contre la malnutrition) avait pour objectif d’accompagner les entreprises de Bamako, Ouagadougou et Niamey dans le développement d’aliments fortifiés destinés aux femmes en âge d’avoir des enfants, enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux enfants âgés de 6 à 24 mois. Il avait également pour but de tester de nouvelles approches commerciales pour toucher un nombre accru de consommateurs et participer ainsi à la réduction de la malnutrition par carences en micronutriments.

Mis en œuvre par le Gret et un consortium de partenaires de 2018 à 2023, le projet Meriem a été financé par l’Agence française de développement et la Fondation Bill & Melinda Gates.

Ce document propose un retour d’expérience sur le volet d’accompagnement à la formulation et à la production d’aliments fortifiés du projet. Il revient tout d’abord sur les partenariats mis en place avec des entreprises agroalimentaires locales et sur les produits développés, puis décrit la démarche d’appui à la production de ces aliments et au suivi de leur qualité, préalable à leur mise sur le marché. Il aborde, enfin, les difficultés rencontrées et ouvre des pistes d’amélioration pour des actions futures de lutte contre la malnutrition : améliorer les compétences techniques des entreprises agroalimentaires, engager des partenariats équilibrés et favoriser un environnement propice au développement de filières d’aliments fortifiés au Sahel.

Lire aussi