15 décembre 2022
Services essentiels locaux Assainissement Eau Sénégal

La coopération décentralisée, un levier pour l’accès universel à l’eau potable et l’assainissement

l’eau potable et l’assainissement

L’accès universel et durable et à l’eau potable et à l’assainissement amélioré demeure une problématique majeure dans de nombreux pays. Au Sénégal, malgré les efforts du gouvernement et de ses partenaires, de nombreuses localités rurales restent encore sans accès à ces services.

Anda, Gassel, Binguel Mortodji, Thioffol, Binke, Boinadji 2… Ces villages de la commune de Nabadji Civol, située au nord-est du Sénégal, ont longtemps connu des difficultés d’accès à l’eau potable et à un assainissement amélioré. Les femmes parcouraient plus de cinq kilomètres par jour pour trouver une eau dont la qualité était souvent insuffisante. Dans les écoles, les élèves et le personnel enseignant n’avaient pas accès à des sanitaires scolaires améliorés.

En 2010, la ville de Creil (France) et la commune de Nabadji Civol ont engagé une coopération pour la résolution de ces problématiques. Après la réalisation d’un plan local de développement en hydraulique et assainissement, les ONG Gret et Le Partenariat ont été mobilisées pour mettre en œuvre des projets sur ces secteurs. Une  première phase a permis d’améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement dans quatre localités (Mbanane, Woudourou, Nabadji Civol et Tiguere Cire). Une deuxième phase a été lancée en 2019.

Aujourd’hui, grâce à cette coopération et à la contribution de l’Office des forages ruraux du Sénégal en charge de l’eau potable en milieu rural, 1 352 habitant∙e∙s de Anda, Gassel, Binguel Mortodji, Thioffol et Binke ont accès à une eau potable de proximité. 6 334 habitant∙e∙s disposent d’un accès amélioré à l’eau potable. Les systèmes d’adduction d’eau potable de ces localités ont été inaugurés par le maire de la ville de Creil et le président de la communauté d’agglomération Creil Sud Oise avec la participation du maire de Nabadji Civol et des différents partenaires de ce projet.

Au sein des écoles de Gassel, Anda, Thioffol et Boinadji 2, des blocs sanitaires ont été construits pour assurer de meilleures conditions d’étude aux élèves. Grâce à ces blocs, les élèves ne seront plus obligé∙e∙s de quitter l’environnement scolaire pour se rendre aux toilettes et les jeunes filles pourront assister aux cours en permanence. Les blocs sanitaires sont un gage de santé, de dignité, de bien-être et de réduction des inégalités sexuées dans l’accès à l’éducation. 468 élèves ont par ailleurs été formé∙e∙s et sensibilisé∙e∙s aux bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement.

Avec la mise en place d’un service d’eau potable fonctionnel, de nouvelles opportunités s’ouvrent pour les habitant∙e∙s : les femmes de Gassel ambitionnent, par exemple, d’initier des activités de maraîchage irrigué, tandis que le chef de village projette de mobiliser les populations autour d’activités de reboisement dans cette zone semi-désertique.

Pour poursuivre leurs efforts communs allant dans le sens d’un accès universel à l’eau potable et à l’assainissement en 2030, Creil et Nabadji Civol ont pris l’engagement de renforcer plus encore leur coopération à travers une nouvelle phase, qui démarrera dès 2023.

Le programme d’accès à l’eau potable et à l’assainissement de Nabadji Civol est financé par les communes de Nabadji Civol, Creil, l’agglomération Creil Sud Oise, l’Agence de l’eau Seine-Normandie et l’Office national des forages ruraux (OFOR).

Lire aussi

Publications
31/01/2023

L’impact des accords européens et internationaux sur le commerce des produits alimentaires

Lire plus
Publications
30/01/2023

En Guinée forestière, une société civile structurée pour protéger l’environnement

Lire plus
Publications
30/01/2023

Biodiversité : replacer les populations au cœur de la gouvernance des aires protégées

Lire plus