08 février 2022
Nutrition et santé Economie sociale Marketing social Médias Nutrition Madagascar

5 ans d’actions innovantes en faveur de la lutte contre la malnutrition en milieu urbain à Madagascar

Le 16 novembre 2021 à Antananarivo, le Gret et Nutri’zaza ont clôturé les projets de fortification alimentaire (PFOA) et d’éducation nutritionnelle en milieu urbain (Penim) financés par l’Union européenne et la coopération monégasque. L’occasion pour le Gret et ses partenaires de partager avec tou·te·s les acteur·rice·s clés de la nutrition à Madagascar, issu·e·s des secteurs publics, privés et de la recherche, les expériences et les acquis de ces cinq ans de projet.

À Madagascar, la malnutrition demeure encore largement répandue, en particulier chez les femmes et les enfants : près de 42 % des enfants de moins de cinq ans sont touchés par la malnutrition chronique et 35 % des femmes en âge de procréer sont anémiées. La consommation insuffisante à long terme d’aliments diversifiés et riches sur le plan nutritionnel est une des causes de cette malnutrition chronique. Ce phénomène est principalement lié à des difficultés d’accès à des produits abordables et de qualité, mais aussi à une méconnaissance des pratiques recommandées en matière de nutrition.

Des interventions contribuant à la mise en œuvre de la politique publique malgache en matière de nutrition…

Depuis la mise en place de la politique nationale de Nutrition à Madagascar, la lutte contre la malnutrition, en particulier chronique,  constitue l’une des priorités des autorités. Elles souhaitent réduire la prévalence de retards de croissance à 38 % en 2021, notamment via le renforcement de la fortification alimentaire qui fait partie des grands axes d’intervention, participant à lutter contre les carences en micronutriments chez les femmes et les jeunes enfants.

Entre 2017 et 2021, les projets PFOA et Penim ont contribué à cet effort national en améliorant le statut nutritionnel des populations vulnérables souffrant de carences en micronutriments, en renforçant l’accès durable aux aliments fortifiés et à leur consommation, et par des actions innovantes et complémentaires de communication sociale pour un changement de comportement.

… avec des actions spécifiques et innovantes

  1. La mise au point de produits basée sur la recherche-action

Par différentes enquêtes nutritionnelles et des études de marché, Nutri’zaza et le Gret ont lancé à travers ce projet une phase intense de recherche et développement afin d’élargir la gamme d’aliments fortifiés à deux nouveaux produits locaux sains à destination des enfants de 2 à 5 ans et de 6 à 14 ans. Ces produits sont nés de la collaboration multisectorielle avec le laboratoire Labasan de l’université d’Antananarivo et la Chocolaterie Robert.

« Identifier l’aliment « idéal » relève d’une démarche itérative qui cherche le meilleur compromis possible entre l’impact nutritionnel attendu, un prix accessible au plus grand nombre, un produit attractif (en matière de goût, de format, etc.) et qui tienne compte de la disponibilité et de l’accessibilité au niveau local des matières premières et des procédés de production. »

Alisoa Randrianarivo, responsable agroalimentaire au Gret
  1. Le marketing social pour diffuser des aliments fortifiés au plus grand nombre

L’approche par le marketing social englobe à la fois la création d’une offre de produits adaptés au plus grand nombre, mais aussi leur vente à travers des canaux de distribution complémentaires au plus près des consommateurs, et enfin la promotion de ces produits afin de les rendre accessibles largement et durablement.

« Plusieurs études quantitatives et qualitatives ont été menées dans le cadre du projet auprès des enfants et jeunes adolescents, ainsi que de leurs parents. Elles avaient pour but d’identifier leurs aspirations, loisirs, besoins mais également l’utilisation et la fréquence de consommation de produits alimentaires, et d’être un cadre de référence pour alimenter la stratégie marketing de Nutri’zaza et la définition de campagnes de promotion plus aspirationnelles. »

Mandresy Randriamiharisoa, directeur général, Nutri’zaza

La stratégie de communication pour le changement de comportements mise en œuvre dans le cadre du projet PFOA s’appuie sur un état des lieux et une analyse approfondie du contexte (enquêtes nationales et études menées dans le cadre du projet) et son développement a impliqué les institutions de la santé, de la nutrition et de l’éducation dans la co-construction des campagnes. Cela s’est concrétisé par une campagne multi-canal en accord avec les besoins des habitant∙e∙s, comprenant.

  1. Une stratégie multi-canal innovante pour améliorer les connaissances, attitudes et pratiques en matière de nutrition
  • une campagne de proximité pour sensibiliser en face-à-face (via les pairs, des ciné-débats ludiques, des concours de cuisine, des animations collectives, etc.). Parmi les innovations figure également l’implication des enseignants dans la conception de plus d’une dizaine d’outils, initialement conçus pour sensibiliser les élèves au sein des écoles ;
  • une campagne nationale menée à travers la réalisation de cinq clips vidéo et une vingtaine de spots audio qui ont été conçus et diffusés à la télévision et à la radio.

  • une campagne innovante personnalisée avec des messages de sensibilisation via les téléphones portables pour accompagner les familles dans les étapes décisives de la nutrition infantile, en particulier celle de la diversification alimentaire des six mois.
  1. La relance des cadres nationaux sur la fortification alimentaire

En veille depuis 2012, les interventions du Gret ont permis de redynamiser l’Alliance nationale pour la fortification alimentaire (ANFA), une plateforme rassemblant tous les acteurs impliqués dans le secteur de la fortification alimentaire à Madagascar – pouvoirs publics, industriels et entreprises, ou encore organisations internationales –, qui a été créée en 2008 sous la coordination de l’Office national de nutrition (ONN) et la présidence du ministre de la Santé publique pour renforcer les programmes de fortification alimentaire nationaux.

« Le Gret a appuyé la redynamisation de cette plateforme avec pour but la définition et la mise en œuvre d’une stratégie nationale en matière de fortification alimentaire. Par ailleurs, c’est grâce à la collaboration des acteurs concernés par la fortification et la règlementation en la matière qu’une norme sur les farines infantiles consommées comme aliments de complément au lait maternel, qu’elles soient fortifiées ou non, est entrée en vigueur. »

Andrimampionona Razakandrainy, chef de projet PFOA et Penim, Gret

… avec des résultats marquants

  • Plus de 650 000 ménages touchés par les actions de sensibilisation au niveau communautaire.
  • 600 agent·e·s communautaires formé·e·s et accompagné·e·s.
  • 10 000 élèves sensibilisé·e·s dans 20 écoles primaires publiques.
  • 2 nouveaux produits fortifiés de qualité développés à destination :
    • des enfants d’âge préscolaire (2 à 5 ans), la barre de céréales Pobary Aina, avec plus de 1,8 million vendues (entre novembre 2019 et novembre 2021) ;
    • des enfants d’âge scolaire (6 à 14 ans), le muesli Moosli Aina avec 350 000 sachets vendus (entre août et novembre 2021).
  • Plus de 100 quartiers couverts par le service des Hotelin Jazakely, vente en porte-à-porte de la bouillie fortifiée prête à consommer dans les quartiers vulnérables.
  • Plus de 8 200 points de vente dans le pays proposant les aliments fortifiés de Nutri’zaza.
  • Plus de 900 000 enfants de 6 à 24 mois ayant accès à la farine infantile Koba Aina.
  • Développement et promotion d’une norme nationale sur les farines infantiles : norme NMG 103-5, et la Koba Aina première farine infantile locale à être certifiée selon cette norme.

Le projet a œuvré à renforcer le modèle économique et l’ancrage institutionnel de l’entreprise sociale Nutri’zaza, permettant de contribuer à pérenniser ces acquis au-delà des projets.

Lire aussi

17 mai 2022

Jouer pour mieux partager la gestion des services d’eau potable

Lire plus
17 mai 2022

Echange autour des enjeux de la participation citoyenne dans les projets Eau et Assainissement

Lire plus
17 mai 2022

Lancement du test du tri à la source et compostage individuel auprès des ménages à Nkayi et Owando !

Lire plus