Renforcer la consommation d’aliments fortifiés pour lutter contre la malnutrition

Retour d’expériences du Programme de fortification alimentaire pour les populations vulnérables à Madagascar (2017-2021)
Nutrition et santé Economie sociale Nutrition
  • Auteur : Pauline Caclin, Clémence Boulle Martinaud et Andrimampionona Razakandrainy avec les contributions de Alisoa Randrianarivo, Eulalie Ranaivosoa et Claire Kabore
  • Editeur : Éditions du Gret
  • Collection : Cahier projet
  • Langue : Français
  • Année : 2021
  • 50 p.
  • 978-2-86844-336-6

Collection: Cahier projet

Cette collection a vocation à partager de façon synthétique des expériences de projets conduits par le Gret et ses partenaires. Dans une forme allégée, elle donne à voir les résultats d’un projet (contexte, démarche, intérêts, bilan technique et économique, etc.) et les recommandations qui en découlent. Le texte est enrichi de visuels et de courts témoignages d’acteurs impliqués dans l’élaboration et la mise en œuvre du projet.

À Madagascar, la malnutrition demeure largement répandue, en particulier chez les femmes et les enfants. Associée notamment à un risque de retard de croissance et de développement cognitif chez l’enfant, la malnutrition chronique, moins visible et plus oubliée que la malnutrition aiguë, entraîne des séquelles irréversibles passé l’âge de deux ans. Elle est en partie causée par la consommation insuffisante à long terme d’aliments diversifiés et riches sur le plan nutritionnel, elle-même liée à des difficultés d’accès de la population à des produits abordables et de qualité, ainsi qu’à une méconnaissance des pratiques recommandées en matière de nutrition.
Le Gret intervient à Madagascar depuis les années 1990 pour améliorer l’alimentation infantile. Le Programme de fortification alimentaire pour les populations vulnérables à Madagascar populations souffrant de carences en micronutriments. Conduit en partenariat avec l’entreprise Nutri’zaza, entreprise sociale de lutte contre la malnutrition à Madagascar, ainsi qu’avec d’autres acteurs des secteurs privé, public, de la société civile et de la recherche, il contribue à améliorer durablement l’accès aux aliments fortifiés et leur consommation.
Avec le soutien de l’Union européenne, le PFOA développe son intervention à travers trois axes, présentés dans ce document : le développement et la commercialisation de produits fortifiés adaptés et fabriqués localement, l’amélioration des connaissances, attitudes et pratiques des populations – notamment grâce au soutien de la Principauté de Monaco à travers le Programme d’éducation nutritionnelle innovant en milieu urbain pauvre de Madagascar (PENIM) – et le renforcement des politiques publiques nationales en matière de fortification alimentaire.

Programme de fortification alimentaire pour les populations vulnérables de Madagascar

Lire aussi

17 mai 2022

La gouvernance du tuyau

Lire plus
26 janvier 2022

Accompagner la transition agroécologique avec les organisations paysannes

Lire plus
23 janvier 2022

De la gouvernance partagée des forêts de bambou à la structuration de filières durables

Lire plus

Les projets associés

ProDIP

Promouvoir la dignité des personnes détenues à Madagascar

Lire plus

One Health

Promouvoir une approche de la santé globale à l’échelle territoriale…

Lire plus

Afafi

Appuyer l’agroécologie dans le Sud et le Sud-Est de Madagascar

Lire plus