Arpège
Analyser et repenser l'approche des enjeux de genre dans les projets de développement
Recherche

Genre & projets

Engagées dans le projet Arpège, plusieurs équipes de recherche rattachées au centre de recherche Les Afriques dans le Monde (UMR 5115 de l’Université Bordeaux-Montaigne) questionnent, au travers d’une recherche-action participative, la façon dont les opérateurs de projet, ONG et partenaires locaux, perçoivent le genre et l’intègrent concrètement dans leurs actions, leurs façons d’agir et leurs postures. Cette recherche est menée sur des projets de développement rural à Madagascar et au Sénégal (dont plusieurs dans les zones de coopération décentralisée de la Région Nouvelle Aquitaine, le principal soutien financier de ce projet).

A Madagascar, ce processus de recherche-action participative est conduit sur trois programmes de développement situés dans des contextes différents. Il s’appuie sur diverses catégories d’acteurs et leurs interactions : les intervenant·e·s du projet, les partenaires institutionnels et issus de la société civile, les opérateurs du développement, ainsi que les ménages.

Au Sénégal, des recherches complémentaires concernent des projets des trois mêmes ONG partenaires, afin d’ajouter une dimension comparative entre les contextes très différents des deux pays.

Pourquoi une recherche-action sur le genre dans les projets ?

Les évolutions des rapports femmes-hommes dans les pays ciblés par l’aide internationale au développement restent très en deçà de ce que visent les engagements internationaux, et notamment l’objectif de développement durable 5, bien que les institutions nationales et internationales aient placé le genre comme une des priorités de leur coopération au développement. La mise en oeuvre de démarches de réduction des inégalités de genre s’avère difficile. La plupart des projets de développement cherchent à améliorer leurs façons d’intégrer une approche genre et à contribuer à des transformations sociétales vers plus d’égalité des femmes et des hommes. C’est sur ces processus d’intégration concrète du genre que porte la recherche-action Arpège.

Un focus sur les équipes

Ce projet de recherche-action participative cherche à analyser finement les facteurs influençant la prise en compte d’une approche selon le genre dans les projets concernés ainsi que les conditions concrètes de sa mise en œuvre.

Un accent particulier est donc mis sur l’équipe qui « orchestre » la mise en oeuvre sur le terrain. En effet, celle-ci, avec les individualités qui la composent, est considérée comme la clé de voûte de l’intégration d’une approche genre dans chaque projet respectif.

Le processus cherche à identifier les obstacles que les approches genre rencontrent, de co-construire des expérimentations pour les surmonter ou les atténuer et d’analyser les effets que ces changements dans les modes d’action induisent.

 

3 programmes de développement rural au centre de la recherche

Trois programmes de développement rural à Madagascar se trouvent au centre de la recherche-action participative : Mahavotra mené par Agrisud international, Pagli par Initiative Développement, Alafi-Sud par le Gret.

Mahavotra – Agrisud International

Ce projet, actuellement dans sa quatrième phase (2021-2023), promeut et développe la professionnalisation de l’agriculture en Itasy depuis 2011, avec une volonté d’atteindre hommes et femmes.

Pagli (Programme d’Appui à la Gouvernance en Itasy) – Initiative Développement

Ce programme s’inscrit également dans le cadre de la coopération décentralisée entre la Région Nouvelle Aquitaine et la Région Itasy. Il a pour objectif spécifique de consolider les dynamiques de concertation au niveau des communes et Fokontany (quartiers, hameaux) en s’appuyant sur le renforcement institutionnel de 4 intercommunalités et de 15 communes et l’appropriation de la décentralisation par les populations et la société civile.

Afafi Sud (Programme d’Appui au Financement de l’Agriculture et aux Filières Inclusives dans le Sud et le Sud-Est de Madagascar) – Gret

Ce programme situé dans la région Androy a pour objectif l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la situation nutritionnelle des ménages ruraux vulnérables, ainsi que le renforcement de leur résilience aux aléas climatiques dans le Sud et le Sud-Est de Madagascar.

 

 

 

Projet en cours
Date de début 01/01/2021 date de fin 31/12/2025
Budget : 150 000 €
Documents à télécharger
Partenaires du projet

Lire aussi

Publications
31/05/2023

Un événement pour célébrer le caractère unique des thés laotiens

Lire plus
Publications
15/05/2023

Le fromage Wagashi Gassirè au Bénin : un produit à valoriser et à protéger

Lire plus
Publications
26/04/2023

Le Bocage sahélien en partage

Lire plus